Lorsque Jésus nous sauve « parfaitement », le fait-il inconditionnellement ? (Hébreux 7:25)

Prière

C’est aussi pour cela qu’il peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur. (Hébreux 7:25)

En tant qu’éternel souverain sacrificateur, Jésus dispose d’un « pouvoir » qu'aucun souverain sacrificateur terrestre ne pouvait imaginer. Ainsi, il « peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui » et ce par son intercession éternelle pour eux.

Ici, nous sommes vraiment au point le plus affirmatif de toute l'épitre au sujet de l'assurance du croyant. Attridge soutient à juste titre que « sauver parfaitement […] doit être compris à la fois conditionnellement et temporellement ». C'est ainsi que Jésus sauve à la fois complètement et continuellement.

Lane dit : « Le présent du verbe [approcher] traduit l'expérience actuelle de la communauté et suggère que le soutien de la part de Jésus est disponible à chaque moment critique [...] La perfection et l'éternité du salut dont il est le médiateur sont garanties par le caractère inattaquable de son sacerdoce ».

Il ne fait aucun doute que ce passage enseigne l'assurance du croyant qui est vue à la fois dans le salut continu que Jésus apporte et dans son intercession continuelle. Cependant, cette assurance est-elle inconditionnelle ou conditionnelle ?

Deux facteurs favorisent la notion conditionnelle :

(1) les deux termes grec pour « toujours » [...] sont plus porteur de l'idée de « continuellement » que d'« éternellement » ;

(2) la condition pour expérimenter l'efficacité du puissant salut de Jésus est « de s’approcher de Dieu par lui ». Beaucoup nient qu'il s'agit d'une condition, mais à la lumière des nombreux passages d'avertissement tout au long de cette épitre, il y a une grande insistance sur la nécessité de persévérer à « s’approcher » au présent, de Dieu.


Source : OSBORNE, Grant. Classical Arminian Response. In : BATEMAN, Herbert W.. Four Views on the Warning Passages in Hebrews. Grand Rapids, MI: Kregel Publications, 2007, p. 226. Disponible à l’adresse : https://arminianperspectives.wordpress.com/2010/02/16/some-further-reflections-on-the-nature-of-the-sealing-of-the-holy-spirit-in-eph-113-and-430/

Source des citations bibliques : La Sainte Bible : nouvelle édition de Genève 1979. Genève : Société Biblique de Genève, 1979.

retour en haut du site