Seuls certains seraient destinés à la vie éternelle ? (Actes 13:48)

Temps homme ciel

Problématique

Luc relate : « Les païens se réjouissaient en entendant cela, ils glorifiaient la parole du Seigneur, et tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle crurent » (Actes 13:48). Ce passage implique-t-il que certains sont destinés à la vie éternelle alors que d'autres sont destinés à l'enfer ?

Réponse

D'un point de vue arminien, deux interprétations sont possibles concernant ce passage :

Interprétation n°1 - Ce passage doit être traduit à la forme pronominale et non à la forme passive

Jack Cottrell soutient que ce passage devrait être traduit à la forme pronominale (« se sont destinés à la vie éternelle »), et non à la forme passive (« sont destinés à la vie éternelle »)[1]COTTRELL, Jack. Perspectives on Election: Five Views. Nashville, TN : Broadman & Holman, 2006, p. 60.. Le grec original n'est pas clair. Il est difficile de dire (indépendamment du contexte) s'il s'agit de la forme passive ou de la forme pronominale. Pour y voir plus clair, voici un exemple comparatif :

  1. Active : Je lui ai peigné les cheveux.
  2. Passive : J'ai laissé mes cheveux être peignés.
  3. Pronominale : Je me suis coiffé moi-même.

Le contexte indique que Luc avait l'intention d'utiliser la forme pronominale au verset 48. Précédemment, Luc dit : « C'est à vous premièrement que la parole de Dieu devait être annoncée ; mais, puisque vous la repoussez, et que vous vous jugez vous-mêmes indignes de la vie éternelle, voici, nous nous tournons vers les païens » (Ac 13:46). Ici, Luc oppose délibérément la réponse du peuple juif à celle des païens. Dans les deux cas, ces clauses doivent être traduites à la forme pronominale. Le peuple juif a rejeté le message de la même manière que les païens l'ont accepté [2]Pour d'autres usages de la forme pronominale, voir Mt 28:16 ; Lc 7:8 ; Ac 15:2 ; Ac 22:10 ; Ac 28:23 ; Rm 13:1 ; 1Co 16:15..

Interprétation n°2 - Il s'agit des païens « enrôlés » par le fait qu’ils craignaient Dieu

Il ne faut pas oublier que le livre des Actes représente une période de transition entre l'ancienne et la nouvelle alliance. De nombreux païens ont cru au Dieu de l'Ancien Testament. Ils étaient appelés les « craignant-Dieu » ou parfois les « adorateurs de Dieu » (Actes 13:43). Alors qu'ils n'avaient pas encore entendu parler de Christ, ils étaient « destinés » ou « enrôlés »[3]BRUCE, F. F.. The Book of the Acts. Grand Rapids, MI : Wm. B. Eerdmans Publishing Co, 1988, p. 267. Bruce traduit ce verbe (tasso) par « enrôlés ». Voir note en bas de page. pour venir à la foi par le fait qu'ils étaient déjà des disciples de Yahvé. Howard Marshall écrit : « Ce passage pourrait également se référer à ceux qui avaient déjà mis leur confiance en Dieu conformément à la révélation de sa grâce dans l'Ancien Testament et faisaient donc partie de son peuple, ou peut-être signifie-t-il simplement que les païens croyaient en vertu du fait que le plan de salut de Dieu les incluait[4]MARSHALL, I. H.. Acts: an introduction and commentary. Downers Grove, IL : InterVarsity Press, 1980, vol. 5, p. 245. ».


Article original : ROCHFORD, James M.. (Acts 13:48) Does this passage teach that only some are appointed for eternal life?. In : Evidence Unseen [en ligne]. [consulté le 2020-08-03]. Disponible à l’adresse : https://www.evidenceunseen.com/bible-difficulties-2/nt-difficulties/john-acts/acts-1348-does-this-passage-teach-that-only-some-are-appointed-for-eternal-life/

Source des citations bibliques : La Sainte Bible : nouvelle édition de Genève 1979. Genève : Société Biblique de Genève, 1979.

Références

Références
1COTTRELL, Jack. Perspectives on Election: Five Views. Nashville, TN : Broadman & Holman, 2006, p. 60.
2Pour d'autres usages de la forme pronominale, voir Mt 28:16 ; Lc 7:8 ; Ac 15:2 ; Ac 22:10 ; Ac 28:23 ; Rm 13:1 ; 1Co 16:15.
3BRUCE, F. F.. The Book of the Acts. Grand Rapids, MI : Wm. B. Eerdmans Publishing Co, 1988, p. 267. Bruce traduit ce verbe (tasso) par « enrôlés ». Voir note en bas de page.
4MARSHALL, I. H.. Acts: an introduction and commentary. Downers Grove, IL : InterVarsity Press, 1980, vol. 5, p. 245.
Abonnez-vousRecevez nos publications régulières par email

Suivez-nous également sur notre page facebook
retour en haut du site