Comparaison synthétique entre l'arminianisme et le calvinisme

Calvin et Arminius

(Vous pouvez consulter cet article sous forme de tableau comparatif « Arminianisme vs Calvinisme (pdf) » ainsi qu'accéder à un article exposant la doctrine arminienne  de manière plus profonde et avec la mention des références scripturales)

ARMINIANISME

L'arminianisme peut être illustré par l'acronyme FACTS [NDT : signifiant FAITS en français] :

  • Freed by grace (to believe) → Libéré par grâce (pour avoir la foi)
  • Atonement for all → Expiation pour tous
  • Conditional election → Élection conditionnelle
  • Total depravity → Dépravation totale
  • Security in Christ → Sécurité en Christ

Ces points correspondent globalement et approximativement aux Cinq articles des remontrants historique (bien qu'ils n'en soient pas une représentation exacte), qui ont été rédigés en juillet 1610 par les premiers arminiens et qui constituent le premier résumé officiel de la théologie arminienne. Le numéro d'article correspondant à chacun des points est mentionné afin d'en faciliter la consultation pour comparaison. Les points sont présentés dans un ordre logique plutôt qu’en suivant l’ordre de l'acronyme afin de rendre l'explication plus pédagogique.

Dépravation totale (Article 3)

  • L'humanité a été créée à l'image de Dieu, qui est bon et droit, mais elle a été déchue de son état originel dépourvu de péché par une désobéissance volontaire, laissant l'humanité coupable, séparée de Dieu et sous la condamnation divine.
  • La dépravation totale ne signifie pas que les êtres humains sont aussi mauvais qu'ils pourraient l'être, mais que le péché touche chaque partie de l'être d'une personne. Par conséquent, les êtres humains ont désormais une nature pécheresse qui les incline naturellement vers le péché, si bien que chaque être humain est foncièrement corrompu dans son cœur.
  • Ainsi, les êtres humains ne sont pas capables de penser, de vouloir, ni de faire quelque chose de bon en ou par eux-mêmes. Ils ne peuvent donc, par eux-mêmes, mériter la faveur de Dieu, se sauver du jugement et de la condamnation de Dieu que nous méritons pour nos péchés ou même croire en l’Évangile.
  • Si quelqu'un est sauvé, c'est que Dieu était à l’initiative.

Expiation pour tous (Article 2)

  • Dieu aime sa création et Il désire que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité.
  • C'est pourquoi Dieu a donné son Fils unique en sacrifice pour les péchés du monde entier afin d'apporter le pardon et le salut à tous.
  • Bien que Dieu ait pourvu au salut de tous par la mort sacrificielle et substitutive de Christ, les bénéfices de la mort de Christ sont reçus par grâce à travers la foi et ne sont effectifs que pour ceux qui croient.

Libéré par grâce (pour avoir la foi) (Article 4)

  • En raison de la dépravation totale et de l'expiation pour tous (comme décrit précédemment), Dieu appelle toutes les personnes partout dans le monde à se repentir et avoir foi en l'évangile. Il permet, par grâce, à ceux qui entendent l'Évangile de lui répondre positivement dans la foi.
  • Dieu régénère ceux qui ont la foi en Christ (la foi précède logiquement la régénération).
  • La grâce salvatrice de Dieu est résistible, c'est-à-dire qu'il dispense son appel, son attirance et sa grâce convaincante (qui nous amènerait au salut si on y répond avec foi) de telle sorte que nous puissions la rejeter. Ceux qui entendent l’Évangile peuvent soit l'accepter par grâce, soit le rejeter pour leur propre ruine éternelle.
  • En dehors du fait de plaire au Seigneur et de faire le bien spirituel, les personnes ont en général un libre arbitre. Cela signifie que, face à une action particulière, les humains peuvent, à minima, décider de faire ou de ne pas faire cette action. Les humains sont ainsi, très régulièrement, face à de réels choix et sont en mesure de les effectuer.
  • Dieu a le libre arbitre ultime et sa souveraineté est absolue. C'est de sa propre volonté qu'il a décidé de rendre libre celle des hommes pécheurs, afin de leur permettre d'avoir foi en Christ et ainsi pouvoir saisir sa grâce.

Élection conditionnelle (Article 1)

  • Dieu a souverainement décidé de choisir seulement ceux qui ont la foi en son Fils, Jésus-Christ, pour le salut et la bénédiction éternelle.
  • Dieu a connu d’avance depuis l'éternité les individus qui croiraient en Christ.
  • Au sein des arminiens, il existe deux visions différentes de l'élection conditionnée par la foi :
    1. Élection individuelle : La vision classique selon laquelle Dieu a choisi individuellement chaque croyant sur la base de sa prescience concernant la foi de chaque personne. Il a ainsi prédestiné ceux qui ont la foi à la vie éternelle.
    2. Élection corporative : L'élection au salut est avant tout celle de l'Église en tant que peuple et s’étend aux individus seulement dans la foi-union avec Christ l'Élu et donc en tant que membres de son peuple. Puisque l'élection de l'individu découle de l'élection de Christ et du peuple corporel de Dieu, les individus deviennent élus quand ils ont la foi et demeurent élus seulement aussi longtemps qu'ils ont la foi.

Sécurité en Christ (Article 5)

  • Puisque le salut vient par la foi en Christ, la sécurité de notre salut se maintient par la foi en Christ.
  • Tout comme le Saint-Esprit nous a donné les moyens d'avoir foi en Christ, il nous donne les moyens de maintenir notre foi en Christ.
  • Dieu protège notre relation de foi avec Lui de toute force extérieure voulant nous arracher de manière irrésistible de Christ ou voulant nous faire abandonner notre foi. Il nous préserve donc dans le salut aussi longtemps que nous mettons notre confiance en Christ.
  • Les arminiens ont des opinions divergentes sur la question de savoir si l'Écriture enseigne que les croyants peuvent abandonner leur foi en Christ et ainsi périr (la vision traditionnelle, partagée par la plupart des arminiens), ou si Dieu empêche de manière irrésistible les croyants d'abandonner leur foi et donc de prendre part à la condamnation éternelle (comme les incroyants).

CALVINISME

La position calviniste peut être illustrée par l'acronyme TULIP [NDT : signifiant TULIPE en français] :

  • Total depravity → Dépravation totale
  • Unconditional election → Élection inconditionnelle
  • Limited atonement → Expiation limitée
  • Irresistible grace → Grâce irrésistible
  • Perseverance of the saints → Persévérance des saints

Ces points sont issus du synode de Dordrecht, un synode local en Hollande, qui s'est tenu en 1618-1619 dont l'objectif était de contredire et condamner les Cinq articles des remontrants. Voici une brève explication de chacun des points, avec en correspondance les numéros des articles afin d'en faciliter la consultation :

Dépravation totale (Article 3)

  • Similaire à la position arminienne
  • Bien qu'il n'y ai pas différence notable sur la façon de décrire la dépravation humaine, les calvinistes croient néanmoins que cet état exige que Dieu régénère au préalable un pécheur avant qu'il puisse croire en Christ, en lui donnant une vie nouvelle et en lui offrant une nouvelle et sainte nature. Cette régénération ne permet pas simplement au pécheur de croire, elle produit de manière irrésistible la foi chez le pécheur.

Élection inconditionnelle (Article 1)

  • Dieu a choisi certains individus inconditionnellement depuis l'éternité pour la vie éternelle selon son bon plaisir, indépendamment de tout ce qui est en lien avec la personne, que ce soit le mérite, les bonnes œuvres ou la foi pré-connue par Dieu.
  • Dieu a refusé sa miséricorde au restant des hommes, les décrétant sous son opprobre et sa colère à cause de leur péché.
  • Ainsi, par le décret de Dieu et pour sa gloire, certaines personnes sont inconditionnellement prédestinées à la vie éternelle, et d'autres sont abandonnées (et donc décrétées) à la mort éternelle en raison de leur péché. Il existe donc deux groupes de personnes déterminés et statiques qui ne pourront jamais bouger. (Certains calvinistes croient que Dieu a voulu glorifier son nom en choisissant inconditionnellement certaines personnes pour la bénédiction éternelle et d'autres pour l'enfer éternel, et que Dieu a décidé de créer le monde et décrété la chute en vue d'atteindre cet objectif.)

Expiation limitée (Article 2)

  • Christ est mort uniquement pour ces personnes que Dieu a choisies inconditionnellement depuis l'éternité pour le salut, en subissant à leur place la punition de leurs péchés.
  • La mort du Christ pour ceux qui ont été élus inconditionnellement apporte irrésistiblement leur salut et tout ce qui lui est nécessaire, y compris la repentance et la foi en Christ.

Grâce irrésistible (Article 4)

  • Ceux que Dieu a élus inconditionnellement et pour lesquels Jésus est mort, seront attirés irrésistiblement à la foi en Christ par sa grâce à travers la régénération (rendant la foi inévitable).
  • Lorsque Dieu amène des pécheurs élus au Christ, il les pousse irrésistiblement à vouloir venir au Christ et à venir à lui dans la foi librement. (Alors que nous présentons la vision calviniste objectivement et généralement sans commentaire, l'auto-contradiction ici est trop évidente pour la laisser passer : « les pousse irrésistiblement volontairement et librement ? »)
  • Alors que Dieu appelle tout le monde sans exception à la foi en Christ (l'appel général), il n'appelle que ceux qu'il a choisis inconditionnellement de telle manière que ces personnes élues ne puissent y résister (l'appel efficace).
  • Ceux que Dieu n'a pas choisis rejetteront l'appel de l'Évangile de leur propre volonté et il ne peut en être autrement.

Persévérance des saints (Article 5)

  • Ceux que Dieu a élus inconditionnellement et pour qui Jésus est mort, et que Dieu a irrésistiblement attirés à la foi en Christ, persévéreront inévitablement dans leur foi et ne pourront ni totalement ni définitivement se détacher du Christ. Dieu les fera irrésistiblement persévérer. Par conséquent, leur avenir éternel béni auprès de Dieu est en sécurité.
  • Cette persévérance n'est pas fondée sur le croyant, qui peut vaciller et effectivement tomber dans des péchés sérieux durant certaines périodes, mais est plutôt fondée sur la grâce continue de Dieu.
  • Ceux qui semblent être des croyants, mais qui abandonnent la foi et meurent sans foi en Christ, démontrent qu'ils n'étaient jamais véritablement venus à la foi salvatrice.

Article original : ABASCIANO, Brian, GLYNN, Martin. An Outline of the FACTS of Arminianism vs. The TULIP of Calvinism. In : Society of Evangelical Arminians [en ligne]. 2013-02-28 [consulté le 2020-05-19]. Disponible à l’adresse : http://evangelicalarminians.org/an-outline-of-the-facts-of-arminianism-vs-the-tulip-of-calvinism/

Abonnez-vousRecevez nos publications régulières par email

Suivez-nous également sur notre page facebook
retour en haut du site