Est-ce la foi ou la grâce qui est le don de Dieu ? (Éphésiens 2:8)

Paul Ephèse

Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. (Éphésiens 2:8)

Problématique

Certains calvinistes affirment que ce passage (Eph 2:8) enseigne la doctrine de la grâce irrésistible. Ils soutiennent que le « don de Dieu » fait référence à « la foi ». Au lieu d'exercer la foi de par notre libre arbitre, la foi serait plutôt un don irrésistible de Dieu nous amenant à croire en Lui. Est-ce vraiment le cas ?

Sproul écrit : « La foi par laquelle nous sommes sauvés est un don. Lorsque l'apôtre dit qu'elle n'est pas de nous, il ne veut pas dire qu'elle n'est pas à nous. Encore une fois, Dieu ne croit pas pour nous. C'est notre propre foi, mais elle ne vient pas de nous. Elle nous est donnée. Ce don n'est ni une chose gagnée ni une chose méritée. C'est un don de pure grâce[1]SPROUL, R. C.. What is Reformed Theology?. Grand Rapids, MI : Backer Publishing, 2005, p. 163.. »

Réponse

Le don du salut n’inclut pas la foi[2]N.D.L.R. : En tant que « moyen » universel de salut, la foi est un don. Par contre, le processus de la foi n'est pas un don dans tous ses aspects.. Le don du salut correspond à la grâce du salut. Dans la langue originelle du verset en question, le genre des noms n’est pas le même dans l’ensemble du passage. Paul écrit : « Car c’est par la grâce [féminin] que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi [féminin]. Et cela [neutre] ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. » (Eph 2:8)[3]STOTT, John R. W.. God’s New Society: The Message of Ephesians. Downers Grove, IL : InterVarsity Press, 1979, p. 83. Stott écrit : « Cependant, Paul n’affirme pas directement ici ce point [que la foi est un don] car "cela" (touto) est neutre, alors que le nom "foi" est féminin. » .

La grammaire démontre explicitement que Paul ne se réfère pas à la foi quand il parle du don de Dieu. Il se réfère plus probablement à l’œuvre du salut dans son ensemble. Klyne Snodgrass écrit : « Puisqu'il n'y a pas de nom neutre dans la clause précédente qui est l’antécédent du terme “cela”, ce pronom se réfère plus probablement à l’ensemble du processus du salut de Dieu par la grâce[4]SNODGRASS, Klyne. Ephesians. Grand Rapids, MI : Zondervan, 1996, p. 105.. »

Nous devons noter que la « foi » est définie comme antithétique aux « œuvres ». Puisque la foi n'est pas une œuvre, arminiens et calvinistes peuvent ensemble souscrire à l'affirmation que le salut est entièrement fondé sur la grâce de Dieu - et non sur les œuvres - quand bien même les individus doivent placer librement leur foi en Christ.

[N.D.T. : Certaines traductions en français courant, FRC97 et NFC traduisent Éphésiens 2:8 dans le sens présenté ici : « Car c'est par la grâce de Dieu que vous avez été sauvés, au moyen de la foi. Ce salut ne vient pas de vous, il est un don de Dieu ; »]


Article original : ROCHFORD, James M.. (Eph. 2:8) Is “faith” the gift of God or is “grace” the gift of God?. In : Evidence Unseen [en ligne]. [consulté le 2021-02-05]. Disponible à l’adresse : https://www.evidenceunseen.com/bible-difficulties-2/nt-difficulties/1-2-thessalonians/eph-28-is-faith-the-gift-of-god-or-is-grace-the-gift-of-god/

Source des citations bibliques sauf indication contraire : La Sainte Bible : nouvelle édition de Genève 1979. Genève : Société Biblique de Genève, 1979.

Références

Références
1SPROUL, R. C.. What is Reformed Theology?. Grand Rapids, MI : Backer Publishing, 2005, p. 163.
2N.D.L.R. : En tant que « moyen » universel de salut, la foi est un don. Par contre, le processus de la foi n'est pas un don dans tous ses aspects.
3STOTT, John R. W.. God’s New Society: The Message of Ephesians. Downers Grove, IL : InterVarsity Press, 1979, p. 83. Stott écrit : « Cependant, Paul n’affirme pas directement ici ce point [que la foi est un don] car "cela" (touto) est neutre, alors que le nom "foi" est féminin. »
4SNODGRASS, Klyne. Ephesians. Grand Rapids, MI : Zondervan, 1996, p. 105.
retour en haut du site