La foi provient-elle uniquement de Dieu ? (Rm 12:3)

Saut

Par la grâce qui m’a été donnée, je dis à chacun de vous de n’avoir pas de lui-même une trop haute opinion, mais de revêtir des sentiments modestes, selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun. (Romains 12:3)

Problématique

Certains théologiens calvinistes soutiennent que c’est Dieu qui donne la foi permettant au chrétien de croire en Christ. John Piper, théologien calviniste, écrit : « Paul s’inquiète du fait que les gens avaient d’eux-mêmes “une trop haute opinion”. Son ultime remède contre cet orgueil est l’affirmation que non seulement les dons spirituels sont une œuvre de la grâce libre de Dieu dans nos vies, mais il en est également de même concernant la foi avec laquelle nous utilisons ces dons. Cela signifie que toutes les raisons possibles que nous pourrions avoir de nous vanter n’existent plus. Comment pourrions-nous nous vanter si même la qualification permettant de recevoir des cadeaux est aussi un cadeau ? […] Comme Romains 12:3 le dit, de sorte que nous n’ayons pas une trop haute opinion de nous-mêmes. Le dernier bastion de l’orgueil serait de croire que nous sommes les initiateurs de notre foi[1]PIPER, John. God Has Alloted to Each a Measure of Faith. In : Desiring God. [en ligne]. 1998-11-23. Disponible à l’adresse : https://www.desiringgod.org/articles/god-has-allotted-to-each-a-measure-of-faith. Italique ajouté.. » Sommes-nous donc appelés (dans un sens actif) à avoir la foi, ou bien alors est-ce Dieu qui produit la foi en chaque croyant ?

Réponse

Ce passage n’est pas vraiment lié au débat calvinisme/arminianisme. En effet, la foi dans ce passage concerne celle de la personne déjà croyante et non celle de la personne encore non-croyante. De ce fait, si une personne veut utiliser ce verset comme un texte prouvant la « grâce irrésistible », elle le fait en contradiction avec le contexte du récit.

Comment donc interpréter ce passage ? Le grec dit littéralement : « Dieu a mesuré (merizō) la mesure (metron) de la foi[2]OSBORNE, Grant R.. Romans. Downers Grove, IL : InterVarsity Press, 2004, p. 323.. » Grant Osborne déclare que la « mesure » de la foi pourrait se référer à (1) Dieu donnant plus de foi à certains croyants ou (2) au fait que la mesure est notre foi commune en Christ[3]OSBORNE, Grant R.. Romans. Downers Grove, IL : InterVarsity Press, 2004, p. 323. :

Option n° 1 : Dieu donne plus de foi à certains

Selon cette interprétation, Dieu donne plus de foi à certains croyants. Le parallèle grammatical le plus proche se trouve en 2 Corinthiens 10:13, où Paul écrit : « nous ne nous glorifierons pas dans ce qui est au-delà de notre mesure (metron), mais selon la mesure (metron) de la règle que le Dieu de mesure (metron) nous a départie (merizo) pour parvenir aussi jusqu’à vous » (Darby). Ce parallèle impliquerait donc que les croyants ont différentes mesures de ministère (2Co 10:13) et différentes mesures de foi (Rm 12:3). Cela semble correspondre au concept selon lequel Dieu donne « des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée » (Rm 12:6).

De nombreux théologiens partageant ce point de vue, considèrent que la « foi » est ici équivalente aux « dons » que Dieu dispense. Le contexte (Rm 12:4-8) suggère que cette foi est donnée pour la « fonction » (Rm 12:4) découlant de nos dons spirituels.

Option n°2 : La mesure est notre foi commune en Christ

Selon cette interprétation, la foi en Christ est la mesure elle-même. En d’autres termes, la façon dont il est possible d’avoir de l’assurance tout en étant humble est de se rappeler que la foi en Christ est commune à tous les chrétiens. Douglas Moo écrit : « La « mesure de la foi » pourrait se référer à cette foi commune comme norme selon laquelle les chrétiens doivent mutuellement se considérer. Notre foi en Christ est la mesure. Dans cette optique, Dieu n’a pas donné une mesure différente à chaque chrétien, mais a donné à chaque chrétien la même mesure […] C’est cette foi que les croyants ont en commun en tant que membres du corps du Christ que Paul souligne comme norme devant être utilisée pour s’estimer mutuellement[4]MOO, Douglas J.. The Epistle to the Romans. Grand Rapids, MI : Wm. B. Eerdmans Publishing Co., 1996, p. 761.. » Moo note également que ce passage n’implique pas que « c’est Dieu qui donne aux croyants cette “mesure” de foi[5]MOO, Douglas J.. The Epistle to the Romans. Grand Rapids, MI : Wm. B. Eerdmans Publishing Co., 1996, p. 761. ».

Conclusion

Ces deux interprétations sont défendables. Ce qui est important dans ce passage est que Paul voulait faire comprendre aux croyants la nécessité de l’humilité « je dis à chacun de vous de n’avoir pas de lui-même une trop haute opinion, mais de revêtir des sentiments modestes ». Ainsi, avant d’aborder le sujet des dons spirituels, Paul leur rappelle que c’est la foi qui est la mesure importante (et non la position ou les dons). De plus, Paul écrit, un peu plus loin, que nous devons utiliser nos dons spirituels « selon la proportion de [notre] foi » (Rm 12:6 [N.D.T. : L’adjectif « notre » / « votre » est présent dans la plupart des traductions anglaises et quelques traductions françaises comme la Bible du semeur]). Ainsi, Paul sous-entend que la foi est notre responsabilité, et non celle de Dieu.


Article original : ROCHFORD, James M.. (Rom. 12:3) Does God give us our faith—or do we produce faith?. In : Evidence Unseen [en ligne]. [consulté le 2020-09-17]. Disponible à l’adresse : http://www.evidenceunseen.com/bible-difficulties-2/nt-difficulties/romans-2/rom-123-does-god-give-us-our-faith-or-do-we-produce-faith/

Source des citations bibliques, sauf indication contraire : La Sainte Bible : nouvelle édition de Genève 1979. Genève : Société Biblique de Genève, 1979.

Références

Références
1PIPER, John. God Has Alloted to Each a Measure of Faith. In : Desiring God. [en ligne]. 1998-11-23. Disponible à l’adresse : https://www.desiringgod.org/articles/god-has-allotted-to-each-a-measure-of-faith. Italique ajouté.
2OSBORNE, Grant R.. Romans. Downers Grove, IL : InterVarsity Press, 2004, p. 323.
3OSBORNE, Grant R.. Romans. Downers Grove, IL : InterVarsity Press, 2004, p. 323.
4MOO, Douglas J.. The Epistle to the Romans. Grand Rapids, MI : Wm. B. Eerdmans Publishing Co., 1996, p. 761.
5MOO, Douglas J.. The Epistle to the Romans. Grand Rapids, MI : Wm. B. Eerdmans Publishing Co., 1996, p. 761.
Abonnez-vousRecevez nos publications régulières par email

Suivez-nous également sur notre page facebook
retour en haut du site