La souveraineté de Dieu d'un point de vue biblique

Dieu souverain

L'attribut de la souveraineté de Dieu ne fait pas partie des attributs éternels de Dieu. La souveraineté signifie avoir une autorité ou une domination complète sur les autres. Certains préfèrent le terme « providence », mais celui-ci ne doit pas non plus se confondre dans les attributs éternels.

Il est indispensable de faire une distinction entre la puissance infinie de Dieu et la façon dont il choisit d'utiliser sa puissance. Pour que Dieu puisse exercer un contrôle sur les autres, il faut préalablement qu'il existe des personnes sur qui exercer un contrôle. Il n'est pas possible de manifester une autorité sur des créatures si celles-ci n'existent pas. Par conséquent, avant la création, le concept de souveraineté (ou de providence) ne faisait pas partie des attributs qui pouvaient être utilisés pour décrire Dieu. Un attribut éternel est quelque chose que Dieu possède et qui ne dépend de rien d'autre que de Dieu lui-même.

L'omnipotence est un attribut éternel de Dieu. Il fait référence à sa puissance illimitée depuis l'éternité. La souveraineté est une caractéristique temporelle, et non éternelle de la toute-puissance de Dieu. Ainsi nous pouvons dire que Dieu est tout puissant, non pas parce qu'Il est souverain, mais Il est souverain parce qu'Il est tout puissant. Tout du moins Il est souverain dans une proportion qu'il a lui-même choisie pour être en relation avec le monde temporel. Comme quelqu'un l'a dit un jour : « la souveraineté est l'expression de la puissance de Dieu, et non sa source. »

Si le Dieu Tout-Puissant choisit de s'abstenir de régir méticuleusement chaque aspect des choses qu'il crée, cela ne réduit en rien son omnipotence qui est un attribut éternel, mais bien au contraire l'affirme. C'est le calvinisme qui réduit l'omnipotence de Dieu, en présumant que le Tout-Puissant ne pourrait pas s'abstenir de régir méticuleusement et de manière déterministe sa création.

En bref, le calviniste réduit l'attribut éternel de Dieu dans son effort de protéger sa vision d'un attribut temporel. Nous pourrions également soutenir que d'autres attributs éternels tels que l'amour et la sainteté de Dieu sont également affectés par cet effort, certes bien intentionné de nos frères calvinistes, de protéger leur concept de souveraineté déterministe sur le monde temporel.

Personne ne nie que la souveraineté est un attribut actuel de Dieu. Cependant, sa manifestation est encore partielle, étant donné que Dieu n'a pas encore un contrôle souverain total sur la terre comme Il l'a déjà au ciel. Certains passages de la Bible nous enseignent qu'il existe des « autorités » et des « puissances » qui doivent encore être détruites et qui ont une certaine autorité sur la création de Dieu.

En ce temps-là, l’Eternel châtiera dans le ciel l’armée d’en haut, Et sur la terre les rois de la terre. (Esaie 24:21)

Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. (Éphésiens 6:12)

Si vous êtes morts avec Christ aux principes élémentaires du monde (Colossiens 2:20)

Ensuite viendra la fin, quand il remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, après avoir réduit à l’impuissance toute domination, toute autorité et toute puissance. (1 Corinthiens 15:24)

Ne vous méprenez pas sur mes propos. J'affirme que Dieu est plus grand que ces pouvoirs et autorités. C'est même Lui qui les a créés.

Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. (Colossiens 1:16)

Cependant, un jour, Dieu les dépouillera de leur autorité :

Il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix. (Colossiens 2:15)

Mais, si Dieu a choisi de permettre aux êtres créés de dominer et d'avoir du pouvoir sur certaines choses, même pour un temps, comment Sa  « souveraineté » (lorsqu'elle est définie comme  « un contrôle ou une détermination méticuleuse et exhaustive » depuis l'éternité) ne devient-elle pas compromise ?

Dieu est certainement plus puissant que n'importe quel mal qui puisse exister. Il pourrait faire taire le moindre mal à tout moment par un simple mot. Je pense que personne ne nie cela. De même, je pense que tout le monde reconnait qu'il y a un sens dans lequel il est approprié d'affirmer que « le mal fait partie de son décret éternel » (de manière permissive).

Il l'avait prévu, évidemment. Il n'a pas été pris par surprise. Il a annoncé la fin dès le commencement, et Il continue à faire toutes choses selon son bon plaisir (Ésaïe 46:9-10). Cependant, n'existe-t-il pas une différence entre changer le mal en bien et déterminer soi-même le mal de façon immuable ? C'est une chose d'aider son enfant à grandir après qu'il ait été victime de brutalités, mais c'en est une autre d'engager la personne qui brutalise son enfant en vue de le faire grandir.

Plusieurs affirment que le rôle de Dieu à l'égard du mal n'est jamais celui d'« auteur ». Le problème est que très peu d'entre eux proposent une distinction claire entre être l'auteur et être celui qui « prédétermine », « ordonne » ou « décrète ». Il est difficile pour un calviniste de donner un exemple de Dieu en tant qu'auteur du mal, et un exemple de Dieu en tant que celui qui décrète simplement le mal, puis de faire resortir une différence significative entre les deux exemples. Ce n'est que s'il affirme l'idée de permission pure et simple (c'est-à-dire Dieu permettant aux hommes d'être libres et de faire leurs propres choix) qu'une distinction réelle peut être établie entre les deux concepts.

Voir aussi : 1 Timothée 6:15 ; Ésaïe 48:11 ; Ésaïe 42:8 ; Ésaïe 44:24 ; Hébreux 1:3 ; Apocalypse 19:6 ; 1 Corinthiens 8:5.


Article original : FLOWERS, Leighton. Is sovereignty an eternal attribute of God that the non-calvinist undermines ?. In : Soterilogy 101 [en ligne]. 2014-11-25 [consulté le 2021-04-07]. Disponible à l’adresse : https://soteriology101.com/2014/11/25/is-sovereignty-an-eternal-attribute-of-god-that-the-non-calvinist-undermines/

Source des citations bibliques : La Sainte Bible : nouvelle édition de Genève 1979. Genève : Société Biblique de Genève, 1979.

retour en haut du site